Village de Nianiane (51)   © Paula Loudenslager  

Accueil
Présentation
Philosophie
Les brèves

Sénégal

Hot Spot
Systémique
Campagne 2
Campagne 1 + Bilan
Faire un don
Niakhar
Nianiane
Poleck-Mbine Birame
Ngouye
Dossiers

Nous travaillons
pour vous !
Asbl
Formation
Sur le chemin...
Téléchargement

Ngouye

Communauté rurale de Diouroup

Arrondissement de Tattaguine


Le village de Ngouye se situe à environ 5 km de Fatick. Il ne fait plus partie de la communauté rurale de Niakhar.

Le village de Ngouye compte 1.288 habitants, 315 lits répartis en 113 maisons et 25 concessions. Le village n'est pas électrifié et dispose d'eau en quantité limitée mais toutefois suffisante.

Ayant pris connaissance des projets développés à Nianiane, le Chef du village de Ngouye est venu me trouver en juillet 2002 pour voir si nous pouvions passer dans le village afin de prendre connaissance des doléances de la population, ce qui fut fait le 17 juillet 2002.

Une fois de plus, nous nous sommes trouvés en présence d'une population vivant "en dessous du seuil de vie décente". Impossibilité de se faire soigner sur place, nécessité d'accoucher à Fatick, aucune protection contre la malaria et nécessité de faire ses besoins dans la nature.

Les demandes se sont rapidement cristallisées vers les points essentiels de la santé et de l'hygiène:

  • Construction dans le village d'une case de santé comprenant une salle d'accouchement
  • Confection de 315 moustiquaires
  • Construction d'une centaine de latrines
  • Construction d'un magasin témoin, bâtiment destiné à garder les semences en bon état jusqu'aux prochaines semailles.

Les projets seront détaillés et illustrés de photos après mon retour de la Toussaint 2002.

Les termes en jaunes signalent l'existence d'un dossier sur le sujet.

Projets à Ngouye
Nom Libellé Etat Coût Donateur
Ngouye01 Construction d'une case de santé afin de soigner les 1.300 habitants du village et d'assurer les accouchements Terminé 3.000.000 CFA
4.615 euros
Projet "Eau pour Niakhar"
Ngouye02 Réalisation de 315 moustiquaires contre la malaria Terminé 1.250.000 CFA
1.923 euros
Projet "Eau pour Niakhar"
Ngouye03 Réalisation d'une centaine de systèmes hygiéniques intégrés (shi) (latrines sèches ventilées) dans le village (un par famille) avec suivi du projet sur 8 ans En attente ? Projet "Eau pour Niakhar"
Ngouye04 Construction d'un magasin témoin En attente ? Projet "Eau pour Niakhar"



Case de santé

Ngouye est un gros village dont les différents quartiers comptent près de 1.300 habitant(e)s.

Si l'on compte les populations des villages avoisinnants, on arrive à près de 2.000 personnes ne pouvant profiter localement de soins de santé.

Le problème était particulièrement important au niveau des accouchements. Les femmes enceintes devaient parcourir des distances importantes pour pouvoir trouver des infrastructures appropriées.

Dans cet esprit, le premier projet que les habitants nous ont demandé est la construction d'une case de santé, qui, dans le système sénégalais, leur ferait profiter automatiquement d'un infirmier rémunéré par l'état.

Un devis fut demandé et réalisé par les maçons du village. Ce devis s'élevait à 2.000.000 de francs CFA.

Mon départ ne me permis pas de superviser le début des travaux, mais Mahécor s'engagea à faire le nécessaire afin de mener à bien cette entreprise d'envergure.

Mahécor a dirigé de main de maître la construction de la case de santé qui est maintenant terminée.

Un infirmier est en voie de nommination et la case de santé est déjà opérationnelle.

La population du village remercie chaleureusement tous les participants à l'opération "Eau pour Niakhar".

Lors de mon prochain retour, je placerai, à leur demande, une plaque commémorative signalant que cette case de santé fut construite grâce à l'aide des participants à l'action, à savoir:

  • Le Collège Sainte-Gertrude de Nivelles (Belgique)
  • L'Ecole primaire Saint-Michel de Nivelles
  • L'Ecole primaire Saints-Cyr et Julitte de Seneffe (Belgique)
  • La classe de 3°TT2 du Sacré-Coeur de Nivelles

Grand merci à toutes et tous.



Case de santé de Ngouye
La case de santé de Ngouye en voie de finition (Toussaint 2002)

[ Retour aux projets ]

Moustiquaires

Le 17 juillet 2002, lors de la réunion au village, l'absence totale de moustiquaires m'a été signalée. En ce début de saison humide, il était temps de faire quelque chose pour protéger les 1.300 habitant(e)s du village.

Décision fut prise de faire un recensement du nombre de moustiquaires nécessaires pour l'ensemble du village. Quelques jours plus tard, un document nous fut remis signalant la nécessité de 315 moustiquaires.

Malheureusement, mon départ était proche et je ne pus procéder à l'achat, la confection et la distribution de ces moustiquaires.

Après mon départ, et avec son efficacité habituelle, Mahécor s'est rendu à Dakar afin d'acheter 2 km de tulle, soit plus d'un hectare de tissu à moustiquaire. En quelques jours la totalité du village disposait des moustiquaires nécessaires en ce début de saison humide.

Il s'avérera par la suite que cette réalisation fut une réussite: durant la saison des pluies 2002, aucun cas de paludisme ne fut à déplorer, ce qui est tout à fait exceptionnel.

Les villageoises et villageois m'ont demandé de remercier tout spécialement tous les participants au projet "Eau pour Niakhar" de les avoir protégé de la maladie et d'avoir sauvé la vie de plusieurs enfants.


[ Retour aux projets ]

Latrines

Lorsque nous parlons de l'Afrique, le problème de l'alimentation nous vient à l'esprit et nous paraît tout à fait pertinent.

Toutefois, il est un problème au moins aussi pertinent, mais caché, c'est le problème des toilettes.

Imaginons un seul instant notre vie sans aucune toilette. A quel stade en serait notre civilisation, nos écoles, nos entreprises,...

Si on y ajoute les sensibilités locales, le problème prend réellement une envergure que nous ne soupçonnons même pas en occident.

Vous pourrez trouver tous les détails de cette problématique dans le dossier "Latrines". Vous pourrez également trouver l'histoire de l'installation des latrines à Nianiane (photos à l'appui) en vous rendant dans la rubrique "Nianiane".

La décision d'aménager des latrines dans tout le village (soit une centaine) a donc été prise et sera, en partie, financée par le projet "Eau pour Niakhar".

La construction des latrines est toutefois différée en attendant, d'une part, le complément du budget et, d'autre part, le retour du grand spécialiste, le Docteur Vanhercke.

Dernière nouvelle : Jacques, le fils du Docteur Vanhercke, a repris le flambeau. Un devis a été dressé et les recherches de fonds sont en cours.


[ Retour aux projets ]

Magasin témoin

Contrairement à ce qui se passe chez nous, les cultivateurs gardent une partie de leurs semences pour les semailles suivantes.

Ces semences sont essentielles, d'une importance capitale. Il est donc indispensable qu'elles soient conservées dans de bonnes conditions, tant au niveau de l'humidité, la chaleur,... qu'à l'abri des rongeurs et autres animaux.

L'ensemble des semences du village sont donc conservées à part, dans un local particulier appelé "magasin témoin".

Ngouye n'a plus de magasin témoin et la population a mis dans ses priorités la construction d'un tel bâtiment.

Le montant du projet "Eau pour Niakhar" qui reste après la fourniture des moustiquaires et la construction de la case de santé doit doit normalement couvrir une telle construction.


[ Retour aux projets ]